Les quatre Elections du Dimanche 20 Mars 2016 en Afrique

Les quatre Elections du Dimanche 20 Mars 2016 en Afrique

Du Niger, au Benin, en passant par la République du Congo jusqu’au Sénégal des élections ont bien eu lieu, toutes décisives pour la suite du processus démocratique dans ces pays. Dans les trois premiers pays cités, il s’agissait de l’organisation des élections présidentielles, c’est à dire un premier tour de présidentielle au Congo, deux seconds tours de présidentielles au Bénin et au Niger et un referendum au Sénégal sur la révision constitutionnelle. Ses élections d’envergure, n’avaient qu’en commun que le fait qu’elles se tenaient le même jour, à part cela il n’y avait aucun élément de ressemblance entre ses quatre rendez-vous.

Certes il y a toujours eu en Afrique des élections ou certains acceptent les résultats comme au Bénin favorisant ainsi l’alternance démocratique du processus électoral. Mais, il y a aussi et toujours des élections iniques et contestées comme celle organisé le dimanche 26 au Congo et au Niger ou l’opposition n’a pas accepté les résultats, et ou les élections se sont fait sans accès libre à la communication, internet coupé et leaders emprisonnés ou sous haute surveillance.  
Au Sénégal ou le Oui l’a emporté, il ne reste qu’à s’assurer que Macky Sall respecte son prochain mandats. Mais à part l’effort d’organiser des élections régulières et des referendums, l’intérêt ici est de pouvoir analyser l’impact que ses élections ont sur le progrès démocratique de ses pays concernés. Il est vraie que tous les pays africains ont des élections régulièrement mais la qualité de ses élections continue de poser problème et dénote en grande partie d’un recul vers cette marche démocratique. 
Quelle sorte d’élection continuerons-nous à voir dans notre continent? C’est cette question-là qui tortille la tête de plus d’un, combien faut-il d’oreille à nos dirigeants politiques pour qu’ils comprennent que c’est le seul moyen démocratique que le peuple et auquel il tient? L’exemple du Benin donne la joie et donne encore un peu d’espoir pour la démocratie sur notre continent africain. 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *